Vendre un bien immobilier : la démarche en 5 étapes

Vendre un bien immobilier : la démarche en 5 étapes

Vendre une maison n’est pas une mince affaire, car tous les jours, des centaines d’annonces apparaissent. Il y a certaines choses à faire avant et pendant la mise en vente. Pour trouver rapidement un acquéreur potentiel, il faut prendre en considération les quelques points suivants :

1.     Effectuer des diagnostics techniques

On ne met pas en vente son logement n’importe comment. Le vendeur est soumis à des obligations. Il faut être en règle et avoir les documents qui stipulent le DPE ou diagnostic de performance énergétique. Leur validité dépend de celui qui les dresse. Il s’agira d’un professionnel certifié par un organisme accrédité. Passer par le site d’une agence immobilière comme http://www.bidd.be est une bonne alternative. Vous trouverez des experts pour faire les diagnostics. Ceux-ci sont obligatoires. Ils se différencient en fonction du type de logement à vendre. Il faut vérifier entre autres l’état des servitudes « risques ». Il y a aussi les informations sur les sols (ESRIS). L’état d’amiante et les risques d’exposition au plomb figurent également parmi les diagnostics techniques à faire.

2.     Passer par le biais d’une agence immobilière

Rien ne vaut le passage par une agence immobilière pour mettre en vente le bien immobilier. Ce prestataire a l’expérience nécessaire pour y arriver. Il saura mettre vos annonces de vente en visibilité optimale. Elle prendra en charge toutes les responsabilités dès qu’elle est sous contrat avec vous, le vendeur. Il est important de choisir une agence à proximité du quartier, car certains acquéreurs cibles peuvent se trouver dans le voisinage. Votre agence est en mesure de les influencer facilement.

3.     Mettre en valeur le bien immobilier à vendre

Il faut se rappeler que l’acquéreur cherchera à faire une bonne affaire comme tout le monde. Il voudrait certainement une maison avec un espace où il fait bon vivre. L’objectif à atteindre est donc d’arriver à métamorphoser la maison à vendre. Il y a deux raisons pour cela :

  • Pour devenir le coup de cœur de chaque visiteur de passage
  • La revalorisation du bien.

Il est donc primordial d’aérer les pièces et les espaces. Pour un bien meublé, il faut enlever les meubles ou les objets trop encombrants. Il faut que la maison soit neutre. Comme cela, les acquéreurs ne se sentiront pas limités dans le design. Vous avez des petits travaux de rénovation à entreprendre ? Il ne faut pas hésiter à retaper tout ce qui risque d’entraver la vente.

4.     Le prix de vente

La vente passe par l’intermédiaire d’une agence immobilière ? Il faut noter qu’elle sera la première conseillère pour le prix. Il ne faut surtout pas exagérer. Votre prestataire sait comment estimer la valeur du logement. Il va dresser un devis en fonction de certains paramètres comme :

  • l’emplacement
  • l’orientation
  • la proximité au réseau des transports
  • l’ancienneté
  • le système électrique
  • Etc.

Ce qui va mener l’agence à trouver le juste prix, et cela, avec une grande précision. Le vendeur aura toujours la possibilité de négocier les propositions.

5.     Les formalités à entreprendre

Une agence s’occupera des démarches administratives. Quand un acheteur fait une proposition sur l’acquisition, il faut faire un avant-contrat avant le contrat de vente définitif. L’avant-contrat stipulera quelques points non négligeables comme :

  • la promesse unilatérale de vente
  • La promesse d’achat, et le compromis de vente entre les deux parties
  • La signature de l’acte authentique de vente qui se fera chez un notaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *